Partagez | 
 

 Rivaux d'un jour, rivaux toujours ? [Phoebe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Anderson Graham »
Egoiste
Who are you ?

Votre bouille :
Messages : 81
Date d'inscription : 03/03/2015
Situation amoureuse : C'est compliqué ?
Métier : Chanteur
Objectif(s) dans le dôme : Rester aussi heureux qu'à l'extérieur
Points : 114
Crédibilité : 9
Crédits : @me
À propos de vous : C'est en voulant tout avoir que j'ai tout perdu.

Le pardon sera difficile, voire impossible.


MessageSujet: Rivaux d'un jour, rivaux toujours ? [Phoebe]   Jeu 21 Mai - 21:37


Rivaux d'un jour, rivaux toujours ?
Phoebe and Anderson


C'était une journée comme les autres sous le dôme aujourd'hui, pourtant, Anderson n'avait pas envie de la vivre de cette manière. Il s'était levé tôt, pour pouvoir admirer l'aube se lever, il ne le faisait jamais, il avait plutôt tendance à chérir son lit pour grappiller quelques minutes mais quelque chose était différent. Il s'était levé avec la ferme intention d'aller jouer, et composer au bord du lac, après une promenade dans la forêt. C'était sûrement la faute à ce malheureux cauchemar qui l'avait secoué pendant une bonne partie de la nuit, il revivait minutes par minutes, ce terrible jour où il avait tout perdu, et d'habitude, les cauchemars, on se réveille avant de mourir ou qu'il ne nous arrive le pire, mais ça n'était pas arrivé, il s'était réveillé au beau milieu de la nuit, son oreiller humide d'avoir pleuré, et ses yeux gonflés. Une nuit de misère. Après avoir pris un petit déjeuner copieux, sûrement le dernier de ce type qu'il prendrait, il avait pris une rapide douche, s'était habillé, et avait coiffé ses boucles, histoire que cela fasse un minimum soigneux. Prenant sa guitare à l'entrée, il ferma la porte de son appartement, encore vide de colocataire, et se dirigea vers la forêt et son lac, guitare vissée sur le dos. Après avoir marché plusieurs minutes, Anderson se posa sur le bord du lac, assis en tailleur, ouvrant un peu le haut de sa veste, mais surtout pas trop, car la fraîcheur du matin avait tendance à le rendre malade. Il n'y avait pas plus tranquille à cette heure ci, pas un bruit, seulement le bruit de l'eau, et des quelques oiseaux qui commençaient à chanter au fur et à mesure que le soleil se lever. Anderson avait un sourire paisible au visage, il prit sa guitare, et se mit à jouer un air lent, mais léger, comme pour correspondre à l'endroit, alors que si il y avait pensé, ils étaient bloqués sous le dôme, donc ça n'était pas si rose que ça. Quelques minutes plus tard, et alors que le ciel avait une couleur particulièrement magnifique, il entendit des pas, et s'arrêta brutalement de jouer. Malheureusement, il ne pouvait pas prendre sa guitare comme arme de défense, celle ci avait une valeur inestimable et il n'avait même pas envisagé, cette option. Il tenta la parole, plutôt que l'agression, alors qu'il ne voyait toujours personne approcher, mais que les pas se faisaient de plus en plus proches.

- Est ce qu'il y a quelqu'un ?

Il ne s'attendait absolument pas à voir la personne avec qui il était lorsque le dôme était tombé, sa rivale, ou tout du moins, comme il l'avait considéré à ce moment là, maintenant, ce serait peut être différent.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Phoebe L. Parker »
Justicier
Who are you ?

Votre bouille :
Messages : 131
Date d'inscription : 02/03/2015
Date de naissance : 29/08/1986
Age : 30
Situation amoureuse : Célibataire
Métier : Chanteuse
Objectif(s) dans le dôme : En sortir.
Points : 174
Crédibilité : 9
Crédits : @me
À propos de vous :

« In life when you are faced with an unfortunate circumstance, there is no book. There is no guide. There is no right answer on how to get to the other side. You just wake up one day and you have two paths in front of you. One where you go up and one where you can fall. Choosing the path to rise is most certainly not the easiest path, but it is the bravest one. » Lea Michele



MessageSujet: Re: Rivaux d'un jour, rivaux toujours ? [Phoebe]   Jeu 28 Mai - 11:01

Anderson ζ Phoebe

« Presque toute l'absurdité du comportement émane du désir d'imiter ceux à qui l'on ne peut ressembler. » Samuel Johnson
« Je vais faire un tour », avais-je signé à mon colocataire, préférant ne pas lui préciser qu'en réalité, j'avais été dehors toute la nuit et que je n'étais rentrée que pour le plaisir d'un café bien chaud.
Oui, la nuit avait été longue, mais elle m'avait permis de faire un peu mieux le tour de la ville. Ici ce n'était guère comme à L.A ou à NYC, on ne trouvait pas de malfaiteur à chaque détour de ruelle sombre, il n'y avait pas d'agression, pas de coup fourré. Ou du moins, il n'y en avait pas constamment, et les sales petites affaires qui pouvaient se traîner dans la ville restaient discrètes même de nuit. Alors j'explorais. Je cherchais les failles, je cherchais des endroits sympathique, j'essayais de trouver une sortie. Pour le passage vers le monde normal, c'était loupé, mais j'avais déjà trouvé un petit coin de paradis où faire de la randonnée, et j'avais repéré des sous sols que je me ferais une joie d'explorer.
Quant à mon excuse du " je vais faire un tour ", c'était surtout pour éviter d'avouer à Dante que j'avais déjà été me promener pendant cinq bonnes heures. Mais cela m'importait peu au final, je retournais vers la forêt, aussi belle de jour comme de nuit. Le seul coin relativement tranquille de la ville. J'aurais presque pu y passer des heures.
Mais alors que je m'approchais du lac, une voix quelque peu hésitante se fit entendre. Une voix que j'aurais reconnu entre mille, surtout ici, à Chester's Mill. Petite ville, il était aisé de reconnaître les gens, surtout ceux avec qui vous vous êtes frités dès le premier jour.
-Est ce qu'il y a quelqu'un ?
-Quelle misère... on dirait un petit animal effrayé, ressaisis-toi ou tu vas finir par te pisser dessus !
C'était une attaque gratuite, je l'admet volontiers. Mais je ne l'aimais pas, c'était visiblement réciproque, et je n'étais pas réputée pour jouer à la loyale. Et si l'on met de côté la petite concurrence entre nous, il y avait un chanteur de trop dans cette ville. Et cela me faisait mal de l'admettre, mais il était bon, voire excellent. Chose que je n'étais pas prête à accepter.
-Tu es sûr que c'est prudent de venir ici de si bonne heure ? T'aurais fait comment si c'était une grosse brute alors ? A voir ta tête, t'es peut-être capable de gérer une scène, mais pas la vie réelle...
Paf. Provocation powa ! Montre moi un peu si tu as des tripes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rivaux d'un jour, rivaux toujours ? [Phoebe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» marsoins d un jour marsoins toujours
» 1 MARSOUIN DE PLUS DANS LE FORUM
» Léon Gautier : « commando un jour, commando toujours »
» espiègle un jour espiègle toujours
» mamaout un jour, mamaout toujours!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Under The City :: À l’intérieur du dôme :: Le quartier Sud :: La forêt et le lac-